Actualités Gros plan sur Isabelle Druet, mezzo-soprano

Gros plan sur Isabelle Druet, mezzo-soprano

Gros plan sur Isabelle Druet, mezzo-soprano

Chers mélomanes et amis,

Après divers concerts à Detroit (USA), en Lituanie, à Baden-Baden, la mezzo-soprane Isabelle Druet, lauréate des "Révélations" des Victoires de la Musique 2010, sera l’invitée du Salon de Musique ce mardi 1er décembre pour une interprétation unique du Miroir de Jésus.

Le Miroir de Jésus est une touchante méditation sur les "mystères du rosaire". C’est le chef-d’œuvre du compositeur français André Caplet (1878-1925), auteur aussi génial que rare qui atteint avec cette fresque sublime des sommets de beauté et de sensibilité. Isabelle Druet y trouve un rôle exceptionnel à la mesure de son talent.

Avec l’Ensemble Allegri de Reims (9 voix de femmes) et 6 musiciens du Salon de Musique (quatuor à cordes, contrebasse et harpe) sous la direction de Jean-Marie Puissant.

Metz, Saint-Pierre-aux-Nonnains, mardi 1er décembre 2015.
>> plus d’infos

Musicalement vôtres.


Les réservations se font dès maintenant à la billetterie de l’Arsenal (03 87 74 16 16). Prix des places : 10€, 19€, 24€.

Isabelle Druet, mezzo-soprano

Après une saison 2014/2015 marquée notamment par ses débuts aux USA avec le Detroit Symphony Orchestra et dans le cadre prestigieux du Festspielhaus de Baden-Baden avec les Berliner Barocksolisten, la mezzo-soprano Isabelle Druet, lauréate du concours Reine Elisabeth de Belgique 2008, « révélation » des Victoires de la Musique 2010 et du programme Rising Stars mené par la Cité de la Musique en 2013, apparaît cette saison encore avec un égal bonheur tant sur les scènes d’opéras qu’au concert, exercice qu’elle affectionne particulièrement.

2015-2016 la verra ainsi de retour à l’Opéra National de Paris pour Rigoletto , aussi bien qu’en récital avec l’Orchestre National de Lorraine, pour le cycle Shéhérazade de Ravel, à l’Opéra de Limoges pour un récital Offenbach et en compagnie du chœur Accentus et Insula orchestra pour une nouvelle Petite Messe solennelle de Rossini. Elle apparaitra également en plus petite formation, avec des partenaires tels que les
pianistes Anne le Bozec et Georges Pludermacher et poursuivra sa collaboration privilégiée avec le Poème Harmonique dans le répertoire de musique ancienne.

C’est dans le rôle du Page de Salomé qu’elle a fait ses débuts à l’Opéra de Paris en 2011. Parmi ses nombreux autres rôles à la scène, citons Carmen (Opéra National de Lorraine, Opéra de Düsseldorf / Duisburg), Orlovsky dans Fledermaus à l’Opéra du Rhin ; le rôle-titre de L’italiana in Algeri à l’Opéra-Théâtre de Metz ; La Sagesse, Sidonie et Mélisse dans Armide de Lully au Théâtre des Champs-Élysées sous la direction de William Christie ; Didon dans Dido & Aeneas en tournée nationale et à Bruxelles ; Arcabonne dans Amadis de Lully (Avignon et Massy), la 3ème Dame dans Zauberföte (Festival d’Aix en Provence, salle Pleyel, Philharmonie de Berlin et en tournée européenne – dir. René Jacobs) ou encore le rôle-titre de la Périchole d’Offenbach, Conception dans L’Heure Espagnole à l’Auditorium de Lyon et à la salle Pleyel, Orphée dans Orphée et Eurydice de Gluck à l’Opéra de Limoges et au Théâtre Musical de Besançon et Nerissa dans Le Marchand de Venise, de Hahn. Dans le cadre du festival Berlioz, elle a interprété Béatrice et Bénédict .

Elle a prêté sa voix à Charite et Melisse dans Cadmus et Hermione et à Climène dans Egisto avec le Poème Harmonique (Opéra-Comique de Paris, Opéra de Rouen, Grand Théâtre de Luxembourg) ; à Ruggiero dans Alcina de Haendel ; à Angelina, le rôle-titre d’une adaptation de la Cenerentola de Rossini à Paris. Elle a chanté dans Xerse de Cavalli au Théâtre des Champs-Élysées ; dans Sancho Pança avec la Symphonie du Marais ; dans Acis et Galatée et Alcione avec les Folies Françoises et plus récemment à l’Opéra National du Rhin dans Platée, dans Tancrède à l’Opéra d’Avignon.

Musicienne au parcours atypique, Isabelle Druet a commencé à explorer la voix à travers les musiques traditionnelles et actuelles ; parallèlement à ses études au CNSM de Paris elle s’est formée au métier de comédienne et aime ainsi à sortir des sentiers battus : musiques traditionnelles et musiques actuelles, opéras de rues, récital équestre... Il lui tient à cœur de partager son art vocal avec le plus grand nombre.

Dans cet esprit on a pu l’entendre en tournée dans le rôle-titre de La Grande Duchesse de Gerolstein avec la compagnie Les Brigands, elle a par ailleurs créé en 2009 en compagnie de Benoit Humbert, Marc Mauillon et le duo Double-Piano La Valse perdue d’Offenbach, un récital conté tout public ; elle participe enfin à des ciné-concerts, consacrés à L’Aurore de Murnau.

RSB Artists