Concerts Itinérants

Concerts Itinérants

Les Concerts Itinérants proposent, dans un cadre prestigieux, insolite, intimiste, une heure de musique de chambre commentée et suivie d’un cocktail en présence des artistes. Ils sont organisés par Le Salon de Musique et ses hôtes dans des lieux du patrimoine publics ou privés avec le soutien du Conseil Régional de Lorraine. Une convention préalable est établie entre les organisateurs. Téléphone : 06 50 57 87 56

Proposée par le Salon de Musique, la présentation des œuvres vise à détendre en offrant des points de repère historiques et musicologiques.

 

 

Au Lycée Louis Vincent de Metz

Au Lycée Louis Vincent de Metz

Jeudi 11 avril 2013 20:30-22:30

 

 

L

e lycée Louis Vincent sort de terre en 1911, sous une administration germanique.
Le bâtiment de cette « Oberrrealschule » est destiné à la formation technique, considérée bien sûr comme moins noble, à l’époque. Ce qui n’empêche pas que, dès l’origine, cette population d’élèves se voit dotée d’un espace culturel ambitieux. Lequel n’a rien à envier aux scènes habituées : volume, acoustique, le lieu est certainement l’une des réalisations de cette nature les mieux abouties. Cette salle des fêtes, à vocation culturelle, a subi longtemps le même sort que le gymnase, situé juste en dessous : accueillir des machines, des ateliers.

Le 24 mai 1926, la salle...

Lire la suite

Le Salon de Musique à l'Arsenal de Metz

Le Salon de Musique à l’Arsenal de Metz

Dimanche 18 novembre 2012 11:00-12:30

 

 

R

éservation des places à la billetterie de l’Arsenal.
ATTENTION À L’HORAIRE : 11 HEURES DU MATIN !

Le Salon de Musique, ensemble à géométrie variable cofondé en 2006 par Philippe Baudry, violoncelle solo de l’Orchestre national de Lorraine, a pour habitude de réaliser des concerts dans les hauts lieux du patrimoine lorrain. Pour le Festival « Je t’aime... Ich auch nicht », ces cinq musiciens abordent le thème de la nature en interprétant Liszt et Schubert.

Liszt s’est imprégné des influences françaises et allemandes pour réaliser ses plus belles œuvres. Le cœur du compositeur oscillait entre son pays d’origine, la Hongrie, et son pays d’adoption, la France. Dans La...

Lire la suite

En l'Eglise Protestante de Bitche

En l’Eglise Protestante de Bitche

Samedi 22 septembre 2012 20:30-22:30

 

 

D

ans le cadre du Festival Euroclassic en l’Eglise Protestante de Bitche.
Téléchargez le programme : http://www.euroklassik.zweibruecken.de/euroclassic_2012_fr.pdf


« Cette œuvre (le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen), terriblement exigeante pour les solistes, met à nu leurs capacités techniques : Philippe Baudry (violoncelle), David Violi (piano), Nathalie Shaw (violon), Jérôme Schmitt (clarinette) ont non seulement surmonté avec brio les difficultés de l’écriture musicale mais ils ont surtout communié dans une même ferveur interprétative. Elle ne pouvait qu’emporter l’adhésion du public nombreux qui se pressait dans la chapelle absidiale de la cathédrale ce...

Lire la suite

Aux Salons de la Préfecture de Metz

Aux Salons de la Préfecture de Metz

Mardi 3 juillet 2012 20:30-22:30

 

 

D

ès 1728, Le maréchal Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle, gouverneur de Metz, décide de repenser l’urbanisme de la cité messine. Après avoir planifié la construction d’un nouvel Hôtel des spectacles sur l’îlot marécageux du Petit-Saulcy, le gouverneur suggère à la ville de construire un nouveau bâtiment pour l’Intendant du Roi, à côté du futur opéra. Il se situe ainsi sur la première place moderne de Metz.

S’inscrivant dans un programme urbanistique particulièrement novateur, cet hôtel de l’Intendant du Roi est édifié entre 1738 et 1743 par les Jacques Oger, architecte de la ville et Barthélémy Bourdet, de l’intendance militaire. C’est le...

Lire la suite

Au Palais de Justice de Metz

Au Palais de Justice de Metz

Jeudi 9 février 2012 20:30-22:30

 

 

D

ès 1728, le maréchal Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle décide de repenser l’urbanisme de Metz. Après avoir doté la ville d’un nouveau théâtre sur l’Ile du petit Saulcy, il souhaite aérer le quartier de la cathédrale, en y créant une place royale centrale, entourée de plusieurs bâtiments publics.

Après vingt ans de négociations avec le clergé et les bourgeois messins, il fait finalement appel à l’architecte Jacques-François Blondel pour mener à terme le projet de l’Hôtel de ville de Metz. Ce projet ambitieux est suivi, en 1764, par la construction d’un nouveau portail néoclassique pour la cathédrale. Dans cette ville nouvelle, imprégnée par...

Lire la suite

Au Jardin d'hiver du Musée de la Faïencerie de Sarreguemines

Au Jardin d’hiver du Musée de la Faïencerie de Sarreguemines

Mercredi 5 octobre 2011 20:30-22:30

 

 

L

a harpe romantique.
Les arts industriels du XIXe siècle ont permis aux particuliers d’ériger dans leur demeure des jardins d’hiver. Élégants et modernes, de verre et d’acier, ils accueillaient une riche végétation ornementale et devenaient des lieux de rencontres musicales.

Parallèlement, la harpe devient un instrument incontournable du répertoire romantique, qu’il soit soliste, chambriste ou symphonique, particulièrement chez Berlioz, Debussy, Liszt et Saint-Saëns. C’est pour renouer avec cette tradition que la ville de Sarreguemines accueille trois concerts autour de la harpe, dans le jardin d’hiver du Musée de la Faïence.

Au programme :

GIOACCHINO ROSSINI (1892-1868)

Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6